Formateur, formatrice et formation | Formateur / Formatrice | Déontologie du formateur | Déontologie du formateur et négociation de l’action

Déontologie du formateur et négociation de l’action

Taille de la police: Decrease font Enlarge font

Déontologie du formateur et négociation de l’action

La négociation de l’action avec le commanditaire et/ou le demandeur peut donner lieu à différentes difficultés qui sont de moins en moins abordées par la littérature mais qui, en revanche, se présentent souvent de manière très concrète sur le terrain. Considérons les principales questions qui peuvent, par conséquent, se poser.

A. Le secret professionnel vis-à-vis de l’entreprise ou du prescripteur

Il est désormais bien rare que vous ne soyez pas mis en concurrence. Or, parmi les arguments attendus, les références sont en bonne place. Références dans le secteur d’activité dans lequel est envisagée l’action de formation, références pour le public à qui elle est destinée, références encore sur le thème traité. Mais jusqu’où pouvez-vous livrer ces informations? En quoi leur divulgation ne porte-t-elle pas préjudice à vos clients? Avez-vous pris la peine de demander l’autorisation de citer les entreprises pour lesquelles vous avez déjà travaillé?

B. Les objectifs de formation, les objectifs pédagogiques et les méthodes pédagogiques

Si les objectifs de formation sont négociés avec l’entreprise, le commanditaire, le prescripteur institutionnel (ANPE…) et/ou le demandeur, parfois sur la base de l’esquisse de leur cahier des charges, il vous revient, généralement, de déterminer les objectifs pédagogiques et les méthodes et techniques à mobiliser.

C. La remontée d’information

Ne vous est-il jamais arrivé que l’on vous demande une information à propos de l’un ou de plusieurs membres du groupe de formation que vous venez d’animer ? S’il peut être compréhensible que l’entreprise soit informée de votre perception du déroulement de la formation en général, les informations nominatives n’ont pas lieu d’être divulguées en particulier. Elles relèvent du secret professionnel, et la source de toute information divulguée ne doit pas pouvoir être identifiée.

Par ailleurs, vous vous êtes, en principe, engagé avec et auprès des autres membres du groupe de formation à respecter cette règle de confidentialité. Ce qui implique, par exemple dans le cas de la constitution de dossiers individuels de travail par les participants, que vous les centralisiez au même endroit afin de permettre à chacun d’eux de retrouver le sien à chaque session, et que nul autre que vous et eux ne puissiez les consulter.

D. La publication spécialisée

Si vous souhaitez reproduire le témoignage ou l’analyse de certaines de vos interventions par la rédaction et la publication d’articles, il vous faudra requérir au préalable l’accord d’utilisation des informations auprès des participants concernés. Les clauses destinées à cet effet sont désormais de plus en plus présentes et explicites dans les cahiers des charges actuels. Toutefois, un accord minimal sur le droit de publier dans des revues spécialisées à propos, par exemple, d’une expérience novatrice, doit pouvoir être obtenu, sous réserve que votre article ne permette pas l’identification de l’entreprise concernée.

Extrait : Lavielle-Gutnik, Nathalie. Réussir la conception et l'animation de formations.
Paris, France: Vuibert, 2005. 155.


Ajouter à: Add to your del.icio.us del.icio.us | Digg this story Digg


Comparateur mutuelle santé, prévoyance

Devis mutuelle santé 100% gratuit et sans engagement.
Remplissez une seule demande pour comparer les tarifs, les garanties et les niveaux de remboursements des meilleures mutuelles santé du marché et économiser jusqu'à 300 euros par an.







  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
Estimez cet article
0